Comme tous les secteurs d’activité, l’assurance, les services financiers ou les banques sont confrontés à une modernisation de leur expérience utilisateur. Alors que l’instantanéité dicte ses règles, il devient plus simple pour les clients de changer d’assureur, et ils sont en quête de services où l’expérience de souscription est la plus fluide et sans rupture.

Le livre blanc récemment publié par DocuSign s’adresse à toutes sociétés qui ont besoin de revoir leur processus de contractualisation et BtoC, c’est-à-dire qui vendent leurs services aux particuliers et qui souhaitent :

  • Proposer un parcours de contractualisation 100% numérique
  • Ne plus demander à leurs clients et prospects de devoir signer leurs contrats sur papier
  • Dématérialiser leurs processus métiers ou commerciaux grâce à la signature électronique

Télécharger le livre blanc :
La Signature électronique pour l’Assurance

Le constat est simple : que les sociétés vendent leurs services sur internet, en agence ou via un modèle hybride, elles peuvent tirer profit du numérique pour améliorer l’expérience de leurs clients, optimiser leurs ventes et baisser les coûts administratifs liés à la gestion des contrats.

Ce livre blanc traite, de façon précise, des différents parcours utilisateurs possibles (pour ce qui concerne la partie KYC – Know Your Customer et la partie signature électronique), en fonction du contexte de la vente et du risque inhérent au contrat à signer. Ce document s’attache donc à décrire de façon la plus détaillée possible les différentes cinématiques de contractualisation entre un établissement fournisseur de services et des consommateurs.

Vente en face-à-face et vente en ligne pour l’assurance

Un processus de contractualisation 100% numérique peut être mise en œuvre dans deux contextes de vente décrits par ce livre blanc :

  • La vente en face-à-face (réalisée en agence ou dans un point de vente) avec une signature électronique généralement réalisée sur le terminal de l’agent ;
  • La vente à distance (réalisée au travers d’un site e-commerce ou via un centre d’appels par exemple), où la signature électronique est finalisée sur le terminal du client/prospect et où le signataire peut être un prospect ou un client de l’entité distributrice.

Bien sûr, la distinction entre ces deux typologies de ventes n’est pas figée car un nombre croissant de fournisseurs de services souhaitent donner à leurs clients et prospects une expérience multicanale. Par exemple, pour la signature d’un contrat nécessitant plusieurs signataires, la transaction peut être initiée en face-à-face par le signataire A et finalisée de façon distante par le signataire B.

Ce livre blanc recueille les meilleures pratiques constatées sur le terrain en accompagnant avec des sociétés leader du monde de l’assurance qui ont déjà implémenté les solutions DocuSign dans leur parcours client.

Les parcours clients décrits dans ce livre blanc ont tous été déjà mises en œuvre par certains des clients DocuSign et nous semblent correspondre au meilleur compromis entre les aspects légaux de la signature électronique et une expérience utilisateur permettant d’être en phase avec les attentes des clients, toujours plus exigeants.

Téléchargez notre livre blanc consacré au secteur de l’assurance. 

Tags