Permettre d’accord-er le monde est la nouvelle mission que s’est fixée DocuSIgn. Pour rendre les contrats intelligents la blockchain fait partie des nombreux outils que nous regardons de près. Cette technologie permet par exemple d’apporter la preuve de la véracité et de l’intégrité de la copie d’un contrat.

Conscient que la blockchain est une technologie disruptive, performante et source d’innovations, DocuSign s’y intéresse depuis plusieurs années déjà. Ainsi, en 2015, en collaboration avec Visa, nous avons travaillé au développement d’un des premiers prototypes publics d’un contrat intelligent basé sur une blockchain. Devenu membre de l’Enterprise Ethereum Alliance, DocuSign collabore aujourd’hui, avec d’autres leaders du secteur, à la définition et à l’élaboration de solutions basées sur la chaîne de blocs (la traduction française littérale du terme).

Générer automatiquement la preuve d’un contrat grâce à la blockchain

Lors de notre conférence Momentum Paris 2018, nous avons annoncé l’intégration de notre plateforme à la blockchain Ethereum. Cette fonctionnalité permet d’établir automatiquement la preuve d’un accord signé grâce à DocuSign sur Ethereum. Ainsi, toute personne disposant d’une copie d’un contrat peut vérifier son intégrité dans la blockchain en la comparant au fichier « DocuSigné » d’origine. Le contenu du contrat n’est jamais écrit dans la chaîne de blocs ou exposé publiquement, et la confidentialité et sécurité du document sont assurées par un hachage cryptographique à sens unique de l’original. Le hachage cryptographique unidirectionnel, véritable empreinte digitale du document, ne peut pas être utilisé pour recréer l’original.

Ainsi, pour les entreprises soucieuses d’avoir des accords signés dans un environnement neutre, cette solution est idéale car indépendante des signataires.

Identifier les signataires via des identifiants stockés dans une blockchain

De nombreux projets de recherche explorent les chaînes de blocs pour la gestion des identités distribuées. Cela permet aux individus de contrôler et de partager de manière sélective l’enregistrement définitif de leur identité. C’est pourquoi la blockchain est une technologie pertinente dans le cadre du Trust Service Provider de DocuSign car elle permet d’intégrer en toute sécurité tous les fournisseurs d’identités. Rappelons que les Trust Service Provider sont les fournisseurs habilités à émettre des certificats de signature électronique. Ils doivent se conformer au règlement eIDAS et la conformité de celui-ci est évaluée par un organisme agréé d’évaluation de la conformité.

Vers des contrats intelligents basés sur la blockchain

DocuSign a pour objectif de transformer les accords papiers historiques en documents numériques intelligents. Dans ce cadre nous travaillons à imaginer ce qui sera le futur des accords. Dans notre vision, il sera bientôt possible d’avoir accès à des banques de données en ligne, permettant de surveiller différents paramètres et de déclencher des actions relatives aux termes d’un contrat. Peut-être verrons-nous alors un contrat intelligent d’assurance-récolte pour les agriculteurs qui sera capable d’utiliser un flux de données météorologiques. Si la température est supérieure à 29°C en avril, le contrat intelligent pourra déclencher automatiquement un paiement d’assurance-récolte, sans intervention humaine. Cette automatisation totale élimine les risques de litiges et permet d’importantes économies de temps et d’efforts pour toutes les parties impliquées.

Bien que le domaine des contrats intelligents soit naissant et que la technologie blockchain ne soit qu’un moyen parmi d’autres de produire ce type de contrats, DocuSign poursuit ses efforts de recherche pour développer et commercialiser les contrats intelligents de demain.