Alors que les technologies continuent d’évoluer, les contrats vont devenir de plus en plus « intelligents », en éliminant progressivement les aspects inefficaces de la création et de la gestion des contrats papier. En cette période charnière pour notre secteur d’activité, et pour collaborer avec d’autres leaders qui développent les solutions qui permettront d’accélérer l’adoption de ces technologies, DocuSign a le plaisir d’annoncer son implication en tant que contributeur et leader au sein de l’Accord Project.

Préparer les fondations des contrats intelligents de demain

L’Accord Project est une initiative logicielle open-source lancée pour développer un socle technologique destinée aux contrats intelligents. Comme ces technologies sont confrontées à une multitude d’enjeux technico-juridiques, l’Accord Project a pour mission de créer un socle logiciel neutre et indépendant des autres technologies pour les contrats intelligents. Ce projet repose sur les contributions d’entreprises technologiques, de fournisseurs de solutions juridiques, de groupes de réflexion, d’organismes de normalisation et d’autres parties prenantes.

Piloté par un comité composé de leaders du secteur, l’Accord Project comporte plusieurs groupes de travail axés sur les technologies et les transactions les plus susceptibles d’être affectées par la montée en puissance des contrats intelligents. Ensemble, tous ces acteurs préparent le terrain pour encourager l’adoption de ces nouveaux accords juridiques intelligents.

Déjà pionnier de la digitalisation des contrats papier, DocuSign est heureux de rejoindre les figures de proue de cette nouvelle transition. Nous sommes fiers de nos initiatives passées en faveur de la migration de notre secteur vers les contrats digitaux et nous avons hâte de rejoindre les leaders et les acteurs innovants de l’Accord Project pour ce nouveau chapitre.

Un socle basé sur des normes internationales

En tant que membre du comité de direction de l’Accord Project, DocuSign s’appuiera sur ses contributions auprès de la xDTM Standard Association, cofondée avec plusieurs autres leaders du secteur en 2014. L’association a développé la première norme de gestion des transactions pour le monde digital ouvert, ce qui a aidé le secteur de la signature électronique à se développer. Ces réussites significatives viendront enrichir les ressources de l’Accord Project, pour stimuler le développement et l’adoption des contrats intelligents. Dans cette optique, la xDTM Standard Association fusionnera prochainement ses activités avec les travaux de l’Accord Project.

Pour en savoir plus sur l’Accord Project, rendez-vous sur https://www.accordproject.org/.

Tags