L’oisiveté n’a jamais eu sa place au sein de la famille Lumière. Louis et Auguste, fils de l’industriel, peintre et photographe Antoine Lumière, partageaient les passions de leur père : les nouvelles technologies et la photographie. En peu de temps, ils aident leur père à développer une entreprise florissante dans la production de plaques photographiques grâce au nouveau procédé de développement des plaques « à sec », inventé par Louis, à l’âge de 17 ans seulement.

Inspiré par le Kinétoscope de Thomas Edison, Antoine Lumière met ses deux garçons au défi de trouver un moyen de projeter des images animées sur un écran que plusieurs personnes peuvent voir en même temps. Moins d’un an plus tard les deux prodiges inventent le cinématographe, un appareil trois-en-un qui peut enregistrer, développer et projeter des films cinématographiques : il s’agit de la première caméra.

Louis et Auguste Lumière utilisent leur invention pour tourner leur tout premier film. Celui-ci se composait d’images animées d’ouvriers quittant leur usine. Ainsi, quelques années plus tard en 1895, ils organisent la première projection publique payante de films en France. Le film durait à peine 50 secondes mais fit sensation. À la suite de leur projection, ils ouvrent les premiers cinémas dans l’hexagone.

Malgré le succès que vécu leur invention, les frères Lumière ne croyaient pas que la technologie qu’ils avaient mise au point avait un avenir. Ils la considéraient tout simplement comme une nouveauté, une invention, mais pas une innovation. Ils ont même refusé de vendre leur brevet à des cinéastes tels que Georges Méliès, malgré la fortune que ce dernier leur proposait.

Quoi qu’il en soit, Louis et Auguste Lumière ont réussi à créer une nouvelle forme d’art (le 7e) et de divertissement sans précédent. Ces visionnaires n’auraient jamais cru pouvoir influencer radicalement la culture populaire mondiale des prochaines années.

Tags