L’édition 2019 de Momentum Paris s’est conclue par une conférence de clôture inspirante, qui s’est révélé être un franc succès, avec une forte participation et de nombreux retours positifs de nos clients et partenaires présents dans la salle de conférence du Palais Brongniart.

La conférence de clôture de Momentum Paris 2019 a fait la part belle aux intervenants extérieurs à DocuSign avec la présence de Jérôme Bonaldi, qui est venu parler d’innovation, et Galitt Kenan, Executive Director de l’Institut Jane Goodall France, qui est venue présenter les actions de son association et le partenariat avec DocuSign France.

>> Revoir la conférence de clôture

Une exhortation à innover par Jérôme Bonaldi

Jérôme Bonaldi, journaliste et présentateur télé spécialiste de l’innovation était l’invité d’honneur de la conférence de clôture de Momentum Paris 2019. Sa présentation autour de l’histoire de l’innovation a permis aux spectateurs de se rendre compte que l’innovation n’est pas un long fleuve tranquille.

Avec un parcours souvent semé d’embuches, les innovations sélectionnées par Jérôme Bonaldi pour illustrer son propos allaient de la première voiture électrique à la première trottinette à moteur (thermique), en passant par le post-it ou encore le premier appareil photo numérique… inventé chez le géant mondial de la pellicule photographique !

Si l’innovation n’est pas simple, il est impératif de persévérer et de ne pas se contenter des premières réactions négatives en itérant de façon systématique pour aboutir à une réelle innovation. Être trop futuriste peut faire peur, il est indispensable d’être en phase avec son époque. La curiosité est un trait de personnalité essentiel pour rester à l’écoute du monde qui nous entoure dans un objectif de sérendipité où l’inspiration peut venir de secteurs d’activité très différents.

Enfin, Jérôme Bonaldi a montré comment l’innovation s’inspire de la nature afin d’aller y piocher des idées afin de réduire notre impact sur l’environnement, et présenté comment la réglementation peut pousser l’innovation dans la préservation de l’environnement.

DocuSign s’engage pour l’environnement

Caroline Le Leuch, membre de l’équipe DocuSign IMPACT France, est ensuite montée sur scène afin de présenter la fondation de DocuSign et ses engagements. L’action de la fondation IMPACT s’articule autour de trois axes majeurs :

  • Le temps puisque chaque employé possède de 3 jours par an de volontariat payés par l’entreprise. Ces jours peuvent être utilisés pour des actions faites dans le cadre de DocuSign IMPACT ou d’actions menées individuellement auprès d’un association ;
  • Les fonds avec la contribution par DocuSign de 1% de ses bénéfices à la fondation IMPACT pour financer des associations, comme le Jane Goodall Legacy Fund qui a reçu des fonds en début d’année dans le cadre de DocuSign for Forests. Les employés disposent également de la possibilité de voir les individuels à des associations doublés par IMPACT;
  • Enfin, en matière de technologie, les associations qui utilisent DocuSign gagnent en productivité et en efficacité. DocuSign propose des réductions substantielles aux associations à but non-lucratif via des programmes partenaires.

En France, quatre ambassadeurs font vivre les actions de la fondation IMPACT, en proposant des activités aux collaborateurs afin de soutenir des causes qui nous tiennent à cœur.

Une action envers les forêts avec le Jane Goodall Institute France

Galitt Kenan, Executive Director du Jane Goodall Institute France, est ensuite montée sur scène afin de présenter les travaux de l’institut. Ceux-ci s’articulent autour de quatre piliers majeurs :

  • La recherche et la conservation via différents projets en Afrique sur lesquels le Jane Goodall Institute intervient depuis de nombreuses années sur 14 sanctuaires pour étudier les chimpanzés et leur environnement ;
  • La sensibilisation qui aide les enfants via 35 groupes Roots & Shoots à prendre conscience de l’environnement afin de trouver des solutions locales à des problématiques globales ;
  • Le plaidoyer qui est en ligne avec les valeurs du Jane Goodall Institute, qui vise à travailler en partenariat avec d’autres associations et de mettre en place une diplomatie verte afin d’aider à résoudre les problématiques ;
  • L’approche holistique qui fait que les communautés locales doivent être au centre de toutes les actions, puisque c’est en assurant la santé, l’accès à l’eau ou des actions de développement local qu’il est possible de protéger la nature.

Grâce à son action, le Jane Goodall Institute permet de sauvegarder 300 000 singes en liberté, en aidant 130 communautés a contribué à la plantation de plusieurs millions d’arbres.

Un appel à l’action

La conférence de clôture de Momentum Paris 2019 s’est achevée par un appel à l’action commun de la part d’IMPACT France et du Jane Goodall Institute France à venir rejoindre les actions prévues par l’association lors du son Global Impact Day du 13 Novembre prochain.

Vous n’avez pas pu assister à la conférence de clôture de Momentum Paris 2019 ?

Découvrez-la en vidéo

Tags