Olivier Lhomme, Product Owner B2B chez Norauto, partageait son retour d’expérience sur son projet de signature électronique le 19 février dernier, lors de notre événement au Carlton de Lille. Voici son retour d’expérience sur l’utilisation de DocuSign chez Norauto.

Le contexte

Norauto est pionnier du concept de centre auto en France (avec plus de 400 centres sur le territoire Français) et le leader européen de la maintenance automobile. Une de ses branches d’activité consiste à entretenir les flottes de véhicules des entreprises. C’est la branche B2B, dont Olivier Lhomme est le chef de projet.

Olivier Lhomme, Norauto

 Les enjeux

Le rôle d’Olivier est de mettre en place les bons outils pour conquérir de nouveaux comptes. Il a ainsi lancé une plateforme B2B où les « déjà clients » peuvent facilement gérer leurs flottes de véhicules en ligne. Olivier souhaitait aller plus loin en simplifiant la signature du contrat de partenariat entre Norauto et ses clients.

Pourquoi DocuSign 

Olivier recherchait une solution qui facilite la vie des clients, des commerciaux et du Support Commercial en assurant un gain de temps. Il fallait que l’outil s’intègre aussi bien à la plateforme B2B et à leur outil de CRM Salesforce, un élément central du travail de ses collaborateurs. Il explique son choix : « L’équipe avant-vente très réactive de DocuSign et l’implémentation réussie sur les mobiles ont fini de nous convaincre. »

En pratique

Olivier souligne la simplicité dans la mise en place de DocuSign. Il l’a effectuée en seulement 15 jours, et ce sans appel au support, grâce à de la documentation très poussée. Auparavant, le processus de contractualisation était trop manuel. Il s’agissait de générer un contrat en format Word, de l’imprimer, le poster, avant de le scanner et le stocker. Le contrat est désormais créé sur la plateforme B2B, au format pdf, envoyé via DocuSign puis sauvegardé sur les serveurs de Norauto.

Les premiers retours

Olivier souligne le gain de temps : « avant, entre la prise de contact du prospect et le début de l’utilisation de notre produit, il fallait compter 10 jours. Avec DocuSign, combinée à la plateforme B2B, on passe à 24h ! ». Le parcours client est simplifié et le coût administratif réduit.

Les prochaines étapes 

Avec un lancement sur la section B2B de Norauto, Olivier voit déjà plus loin : « Norauto est très présent en Espagne et en Belgique. DocuSign étant une solution internationale, cela simplifie le déploiement au-delà des frontières. » Et il semblerait que le projet B2B inspire déjà le département juridique, qui regarde d’un œil curieux comment la signature électronique pourrait simplifier ses propres processus métier.

Ce sont nos clients qui font DocuSign. Ne manquez pas le témoignage de Laurence Queiroga, Responsable du Centre de Compétences AO et Consultations chez Koné France, lors de notre prochain événement à Paris le 28 mars. Inscrivez-vous dès maintenant.

Tags