La signature électronique de contrats quand on est une petite entreprise

Quand on est une équipe de trois personnes et qu’on se lance dans la création d’une entreprise, souvent en parallèle d’une autre activité, d’ailleurs, il y a un élément qu’on sous-estime toujours : le temps nécessaire pour gérer la paperasse. C’est ce qui est arrivé à Antonio Goncalves, co-fondateur de Devoxx France, utilisateur de DocuSign pour la signature électronique de contrats avec ses prestataires.

Découvrez son témoignage dans notre Podcast, suivi d’une démonstration : envoi d’un contrat avec DocuSign.

Antonio explique notamment qu’il y a quatre ans, il devait faire face à la réticence de grands groupes aux process compliqués, mais aussi de PME qui n’ont pas encore débuté leur transition numérique, et complètement dépourvues devant l’envoi d’une signature électronique associée à un contrat. Jusqu’à 15% de non complétion de contrats ! Voire pire, certains contrats signés électroniquement par Antonio étaient imprimés, signés à la main et renvoyés par la poste.

Aujourd’hui, le marché est devenu bien plus mature et les grands groupes ont totalement intégré la notion de signature électronique, même si certaines PME restent à la traîne (voir ci-dessous).

Les freins de la transition numérique

Antonio témoignait que la question qui revenait le plus souvent il y a quatre ans était notamment : Mais, la signature électronique, est-ce bien légal ?
L’arrivée de la réglementation eIDAS en juillet 2016 a permis de tranquilliser les esprits à ce sujet :  oui, la signature électronique c’est légal depuis 1999, en France comme en Europe !

La route reste parfois longue pour les entreprises de petite taille. En effet, la légalité, la sécurité des données, le manque de ressources en interne, le coût élevé et la non préparation des clients, retiennent les PME de démarrer leur transformation numérique (voir ci-dessous).

Pourquoi n'ai-je pas entamé ma transformation numérique ?

Signature électronique de contrats : la première étape vers le full numérique

Antonio expliquait notamment que sans DocuSign et les autres acteurs du numérique en Cloud, son entreprise n’existerait pas aujourd’hui. Tout simplement parce que la signature électronique, la gestion dématérialisée du papier, est la première étape vers une entreprise digitale.

Chez DocuSign, nous accompagnons nos clients afin de les rassurer sur chacun des freins liés à la transformation numérique :

  • Mes clients ne sont pas prêts…
    La signature électronique c’est ludique et efficace. Antonio nous en fait la démonstration à la fin du podcast.
  • Incertitude juridique…
    La signature électronique a la même valeur qu’une signature manuscrite. DocuSign vous accompagne en cas de litige.
  • Sécurité des données…
    Nos Datacenters sont en Europe et nous disposons de partenariats avec des géants de la sécurité des données, comme la caisse des dépôts et consignations en France.
  • Coût élevé…
    Pour un seul utilisateur, nos tarifs sont publics et disponibles sur notre site. Pour plus d’utilisateurs, n’hésitez pas à nous contacter. Notez que la signature électronique ne demande pas d’infrastructures, a un coup faible et un gain important. Parfait pour se lancer quand on a peu de moyens humains ou financiers.
  • Je n’ai pas les bonnes personnes…
    Par ailleurs, nous vous accompagnons et disposons de nombreux partenaires pour vous aider.

Le plus simple est de voir par vous-même !
Pourquoi ne pas tester notre solution de signature électronique durant 30 jours ? C’est gratuit.

Sources : 
Témoignage Antonio Goncalves – Devoxx France
Étude ACSEL 2016 : Baromètre Croissance et Digital

(Visited 209 times, 1 visits today)

Tags