Bridgestone est un client de DocuSign depuis plusieurs années déjà. Xavier Cruchet, CFO de Bridgestone sur la zone France, Pays Bas et Belgique, nous parle de l’utilisation de la solution DocuSign au sein de cette entreprise.

Bridgestone, numéro 1 mondial du pneumatique

Il s’agit d’une société japonaise avec une forte composante manufacturière (notamment avec l’usine de Béthune, le plus gros site de fabrication de pneus hiver en Europe) et commerciale en France. Sur la zone Europe de l’ouest (France, Pays Bas et Belgique), Bridgestone emploie 300 personnes pour un chiffre d’affaire d’environ 500 millions d’euro. Le siège social européen de Bridgestone est quant à lui en Belgique.

La signature électronique chez Bridgestone

La genèse du projet de signature électronique est née d’une contrainte règlementaire. La loi Hamon de 2014 exige en effet que les conditions générales de vente soit re-signées chaque année : pour être plus précis, un fournisseur doit communiquer et faire signer ses CGV à ses distributeurs. Cela a pour but une plus grande transparence vis-à-vis du client final mais cela génère malheureusement aussi une grande quantité de papier à gérer en interne.

L’envoi de contrats en signature, les relances, la réception des contrats papier par la poste, le stockage des contrats, etc. sont toutes des actions manuelles et sont donc source d’erreurs, de frustration et de lenteur. Grâce à la signature électronique, Bridgestone a pu gagner en efficacité.

Désormais, l’utilité de DocuSign est reconnue à l’échelle du groupe désormais et la signature électronique a été déployée dans d’autres départements. Par exemple, le service juridique de Bridgestone utilise DocuSign pour la signature de tous leurs contrats.

Témoignage : Xavier Cruchet nous présente en vidéo usage de DocuSign chez Bridgestone

Notre partie préférée ? Celle où il explique les bénéfices de l’utilisation de la plateforme bien sûr. Le processus de signature des conditions des ventes, comme requise par la loi Hamon, prenait auparavant plus de 6 mois (quand le contrat n’était pas perdu…). Grâce à DocuSign, la signature des dites conditions de ventes prend désormais moins de 3 semaines et il est devenu tout aussi facile de retrouver les contrats signés.

Vous souhaitez vous lancer mais vous vous posez encore plein de questions ? Venez nous rencontrer le 14 décembre dans les salons du Palais Vivienne pour échanger avec les experts DocuSign en direct. > Inscrivez-vous gratuitement dès maintenant

Tags