L’étude The Start of Something: Les recettes de la croissance s’intéresse à ce moment clé qui permet de révéler le potentiel d’une entreprise et d’accélérer sa croissance. Près de 800 fondateurs de PME et startups ont été interrogés sur leur façon de développer leur entreprise. Leurs témoignages nous ont apporté des enseignements et des conseils précieux sur les chemins à suivre pour assurer la croissance de son entreprise et sont disponibles dans notre e-book The Start of Something.

DocuSign, en partenariat avec Maddyness, a invité six entrepreneurs à raconter l’histoire de la création de leurs structures. Ils partagent leurs évolutions et leurs aspirations d’expansion. Aujourd’hui, Gilles Rouverand, co-fondateur des Joyeux Recycleurs nous révèle quel a été le moment clé ayant permis à sa startup de décoller.

Les Joyeux Recycleurs : une start-up engagée socialement et humainement

Les Joyeux Recycleurs sont nés en 2013 d’un constant simple : alors que 14 millions de français travaillent aujourd’hui dans un bureau, un salarié génère 130 kg de déchets par an, dont 80 kg de papiers, et seulement 1/3 de ces déchets est recyclé. En à peine 6 ans les Joyeux Recycleurs sont devenus le leader du recyclage pour les entreprises à Paris. Leurs camions roses ont envahi les rues, permettant à plus de 60 000 salariés de recycler. De plus, la start-up fait un don de 0,05€ par kilogramme de déchets recyclés pour des associations luttant contre le décrochage scolaire.

Pour Gilles Rouverand, co-fondateur de l’entreprise, la question du recrutement a été primordiale pour lancer son activité, notamment la confiance que l’on fait envers les collaborateurs que l’on recrute.

Le contrat qui a tout changé pour Les Joyeux Recycleurs

Afin de répondre à son engagement social et humain, la start-up emploi des personnes en cours d’insertion professionnelle, avec des parcours atypiques. Le premier contrat de travail que Gilles a signé pour le compte des Joyeux Recycleurs était un contrat pour le premier poste de chauffeur / collecteur. Son premier salarié, un réfugié afghan, parlait à peine français au moment de la signature. Aujourd’hui, il est le collaborateur avec le plus d’ancienneté dans l’entreprise. L’activité des Joyeux Recycleurs aurait sans doute eu plus de mal à décoller sans la confiance octroyée envers ce premier employé.

Grâce à la confiance aux autres, Gilles Rouverand a permis à son entreprise et à ses collaborateurs de connaitre la réussite actuelle.

L’impact social et environnement au cœur du succès de l’entreprise

Aujourd’hui, Les Joyeux Recycleurs collectent les déchets de près de 700 clients provenant de tous secteurs tels que DocuSign, AirBnb, Coca-Cola, Hilton Hôtels, Uber, RollsRoyce, ou encore BNP Paribas et Groupama. Cela représente entre 20 et 25 tonnes de déchets rassemblés chaque semaine. Ils sont entreposés dans le 18è arrondissement de Paris, avant d’être redistribués au sein d’une large filière de recyclage.

Les Joyeux Recycleurs fournissent à leurs clients un rapport mensuel sur les quantités de déchets recyclés dans l’entreprise. Cela leur permet non seulement de faire le bilan sur leur empreinte écologique, mais aussi de prendre des mesures nécessaires pour améliorer leurs pratiques en matière de production de déchets. Par ailleurs, grâce aux déchets recyclés, Les Joyeux Recycleurs ont déjà reversés près de 8 500€ à l’association Arès.

Tags