L’étude The Start of Something : Les recettes de la croissance s’intéresse à ce moment clé qui permet de révéler le potentiel d’une entreprise et d’accélérer sa croissance. Près de 800 fondateurs de PME et startups ont été interrogés sur leur façon de développer leur entreprise. Leurs témoignages nous ont apporté des enseignements et des conseils précieux sur les chemins à suivre pour assurer la croissance d’une entreprise. Ils sont consultables et sont disponibles dans notre e-book The Start of Something.

DocuSign, en partenariat avec Maddyness, a invité six entrepreneurs à s’exprimer sur la création de leurs structures. Ils partagent leurs évolutions et leurs aspirations d’expansion. Aujourd’hui Frédéric Bardeau, président co-fondateur de Simplon, nous révèle quel a été le moment clé qui a permis à sa start-up de décoller.

Simplon : une start-up engagée pour la TechforGood

Simplon s’intègre dans un écosystème d’entreprises engagées pour une économie solidaire et sociale. En effet, l’entreprise propose de former gratuitement des demandeurs d’emploi sur les métiers du code et du numérique, notamment afin de devenir développeur informatique.

Pour Frédéric Barbeau, la formalisation de l’accord est cruciale en ce qu’elle permet d’envisager, de préciser et de faire évoluer la nature du contrat. Le gré à gré et la confiance ne sont pas efficaces dans le monde du travail, d’où la nécessité d’un contrat en bon et due forme.

Bien qu’actuel président de la structure, Frédéric Bardeau avoue ne pas être à l’origine de l’idée fondatrice Simplon. Ancien professeur au Celsa, des étudiants lui ont fait part du manque d’accès à la formation aux métiers du numérique. Ensemble, ils sont partis de ce constat et ont souhaité y remédier, en organisant des bootcamps et des hackathons qui ont marqué la naissance de Simplon.

Le contrat qui a tout changé pour Simplon

Le partenariat avec Microsoft a été un moment clé pour l’histoire de Simplon. Le géant américain de Redmond a proposé à la start-up de construire des écoles pour former des hommes et des femmes aux métiers du numérique. Suite à cet accord, Simplon a doublé le nombre de ses structures en Île de France.

Le partenariat portant ses fruits, Microsoft a débloqué des fonds pour le développement d’écoles et de lieux de formation en Inde. L’accord entre ces deux entreprises a donc permis de développer des actions au-delà même des frontières françaises.

Une offre de formation en plein développement

A l’heure actuelle, Simplon développe ses offres de formation en diversifiant les sujets enseignés. Très concentrée sur la programmation informatique à sa création, la start-up propose désormais des formations sur la blockchain, l’intelligence artificielle et l’IoT (internet des objets).

Par ailleurs, Simplon souhaite renforcer son offre de formations dispensées aux salariés dont le travail est directement impacté par le numérique, voire à même de menacer leur emploi. Une branche production est également en cours de développement dans la création de sites web et applications mobiles avec des élèves de l’école Simplon.

La réussite de Simplon s’imbrique ainsi dans le mouvement d’ampleur qu’est la TechforGood qui mêle les nouvelles technologies, et notamment les technologies de pointe, avec des thématiques sociales et environnementales qui touchent à la société et au bien commun.

Tags