Nous sommes dans un monde qui va de plus en plus vite. Grâce aux nouvelles technologies, la conduite des affaires n’a jamais été aussi rapide. Si les employés, les entreprises et les clients sont tous conscients des changements provoqués par ces tendances, les tâches administratives ont également explosé de manière exponentielle. Cette évolution n’est peut-être pas très visible par les clients, mais les collaborateurs ressentent cette accrue.

Le nombre de contrats augmente, les contrats sont plus détaillés, les contrats sont consultés par plus de personnes, plus fréquemment et par des acteurs plus diversifiés. Et ces contrats doivent être stockés de manière sécurisée tout en étant facilement accessibles en ligne.

De plus en plus d’entreprises, des PME aux grands groupes, sont en train de considérer, pour une gestion efficace et optimale de leurs contrats, de s’équiper de solutions de gestion du cycle de vie des contrats (CLM – Contract lifecycle Management).

Depuis le rachat de SpringCM, DocuSign est un des leaders mondiaux du CLM. Nos priorités de développement sont dictées par 4 tendances fortes du marché – et que je souhaite résumer ci-dessous.

1. La gestion du cycle de vie des contrats n’est plus réservée aux services juridiques

Une solution de gestion du cycle de vie des contrats (CLM) doit donner la possibilité à plusieurs collaborateurs, de différents départements (et même à des personnes extérieures à la société) d’accéder à un document unique afin de collaborer dessus de la façon la plus simple possible (et avec des droits différents s’il le faut).

Si le service juridique est traditionnellement le plus impliqué dans le processus de gestion du cycle de vie des contrats – car tous type de contrats passent par eux –l’informatique, le service commercial, la direction ou encore le service financier peuvent tous participer au processus contractuel. Il faut donc avoir une plateforme qui sache faire travailler les gens ensemble et qui permette à de nombreux services dans une entreprise donnée d’être parties prenantes dans la gestion des contrats – tout en ne faisant aucun compromis à propos de la sécurité et de la confidentialité des informations contenues dans les contrats.

2. Les outils de contrôle des versions font toute la différence

S’assurer que toutes les parties prenantes consultent la bonne version d’un contrat est essentiel pour réduire le risque de confusion et éviter toute marche arrière. Il est important que les plateformes de gestion des contrats soient configurées de manière à ce que les tâches liées aux différentes versions d’un document soient pratiques et intuitives.
Les clients ont besoin d’outils leur permettant de comparer les contrats et de les différencier plus facilement. La réduction et l’élimination de goulots d’étranglement (et de complications pour les employés) liés à une mauvaise communication sur les différentes versions d’un document doivent être une priorité pour toute plateforme de gestion du cycle de vie des contrats (CLM).

3. L’intelligence artificielle (IA) est la prochaine grande frontière de la gestion du cycle de vie des contrats

L’engouement suscité par l’IA est palpable à travers le monde de la technologie, et les solutions de CLM ne font pas exception. L’automatisation et la rationalisation des tâches volumineuses constituent l’une des propositions de valeur de toute plateforme de gestion du cycle de vie des contrats de nouvelle génération. Chez DocuSign nous sommes optimistes quant au rôle central que jouera l’IA pour faire de cette promesse une réalité. L’intelligence artificielle a incontestablement le potentiel de réduire l’erreur humaine, d’accélérer le processus d’approbation des contrats, voire les deux en même temps. Par conséquent, les plateformes capables de mettre en place correctement l’intelligence artificielle dans leurs solutions, et capables de démontrer son efficacité, seront mieux placées pour répondre aux attentes des clients.

4. Le futur : des offres de plateforme pour plus de flexibilité

Les entreprises ont besoin de flexibilité et chaque entreprise a des besoins différents. Si nos concurrents ont leur solution de CLM, DocuSign a pris le parti d’intégrer l’offre de gestion du cycle de vie des contrats de SpringCM dans un portfolio de solutions qui aujourd’hui constituent DocuSign Agreement Cloud. Il s’agit de l’ensemble le plus complet d’applications permettant de transformer numériquement la gestion des accords et des contrats en entreprise.

DocuSign ne cherche pas donc à imposer une solution unique qui contraindrait à travailler d’une façon prédéfinie. Nous avons une vision plateforme où plusieurs solutions – toutes intégrées entre elles – sont disponibles et peuvent être utilisées « à la carte », afin de fournir plus de flexibilité et de sécurité à nos clients. Toutes ces applications se basent sur la plateforme DocuSign, qui respecte et dépasse les normes de sécurité et de confidentialité les plus strictes au monde.

Vous souhaitez sauter le pas du contract lifecycle management et découvrir comment DocuSign SpringCM peut vous aider ?
Contactez notre équipe afin de découvrir tous les bénéfices du CLM.

Tags